dima
  • Brasserie du Bouffay


    moa • Sarl Brasserie du Bouffay
    type • extension et réhabilitation d’un local artisanal
    lieu • Carquefou (44) France
    surface • 460 m²
    budget • 323 000 € HT
    état • livraison 2015

    Une brasserie artisanale en tissu pavillonnaire.

    La Brasserie du Bouffay est une entreprise artisanale de production de bière implantée au hameau des Monceaux, à quelques kilomètres du bourg de Carquefou.

    La parcelle que l’entreprise occupe actuellement a précédemment accueilli une forge, puis un garage. Il en résulte une composition hétéroclite intéressante car à l’échelle du quartier, composée de hangars, préaux, d’une petite maison et de garages à louer, disposés autour d’une cour en cœur d’îlot.

    La demande consiste en l’optimisation du principe de marche en avant, et la création de locaux de stockage (céréales et fûts). Le cœur de la brasserie (brassins) restant inchangé.

    Notre proposition se découpe en 2 interventions :

    • un premier bâtiment vient combler la dent creuse entre le préau, la brasserie et les limites mitoyennes du fond de la parcelle.
    • la deuxième partie, plus importante, nécessite la démolition de 2 petits bâtiments sur rue. Le projet vient chercher le maximum du gabarit autorisé, coincé entre la limite sur voie et les bâtiments restants. Un chéneau en creux est disposé afin de gérer les raccords périlleux à l’existant.

    Comment traiter un bâtiment industriel dans un tissu pavillonnaire ?
    Comment concilier souhait d’identification et devoir d’intégration ?

    Un volume important doit être ménagé par nécessité fonctionnelle pour la brasserie. 6 m en façade sur rue, 9 m au faîtage : le gabarit est celui d’une belle maison de 2 étages avec combles. La ligne de faîtage est décentrée vers la rue pour troubler la perception de l’épaisseur du bâtiment et la rapprocher de celui des maisons voisines. Afin de créer une ambiguïté supplémentaire sur le programme et un jeu d’échelle permettant son intégration, un bardage métallique noir mât est choisi : d’une présence massive en plein jour, il disparaît à l’approche de la nuit pour révéler les jeux lumineux de ses percements de polycarbonate translucide.

    Plutôt que de proposer un bâtiment industriel générique flanqué de publicités, c’est la construction même qui devient identification de l’entreprise. Répondant par sa matérialité à la charte graphique de la brasserie, il devient signal, revendiquant son appartenance et sa conception propre, trace d’une histoire entrepreneuriale, exemple d’une possible intégration d’une industrie dans un hameau pavillonnaire.La nouvelle brasserie du Bouffay devient un contrepoint familier aux pavillons alentours.